05/05/2011

Quand culture et politique partisane ne font pas bon ménage !

Le Forum de l'Hôtel de Ville de Lausanne sert de site privilégié à de très nombreuses expositions organisées par des associations ou des sociétés ayant un but socio-culturel. Parfois, la limite entre le caractère culturel ou la politique, dans le choix de certains  thèmes, n'est pas clairement marquée. Nous citons à titre d'exemple les expositions organisées par le Bureau de l'intégration des immigrés lors des dernières élections communales de mars 2011, invitant les migrants à ''bien'' voter, ou aujourd'hui l'exposition mise sur pied par l'association ''Sortir du nucléaire''. Il n'est pas inutile de mentionner que les Vaudois seront appelés à voter sur un objet en relation avec l'énergie nucléaire le 15 mai prochain.

Après l'utilisation abusive du canal de service de la ville pour diffuser de la propagande électorale lors des élections communales et l'engagement financier de Lausanne dans certaines campagnes de votations communales ou cantonales, l'utilisation de l'espace du Forum de l'Hôtel de Ville dans le cadre précité est une nouvelle source de diffusion de messages politiques dans les mains de la Municipalité de Lausanne. Où va s'arrêter l'utilisation des deniers publics à des fins de propagande pour soutenir les positions politiques de la majorité en place !

Aujourd'hui, les citoyens sont en droit de savoir si la Municipalité de gauche a établi des critères équitables pour l'attribution de l'espace d'exposition du Forum de l'Hôtel de Ville à des associations ou sociétés. Il est impératif que les attributions de cet espace d'exposition se fassent désormais sur la base d'un règlement ou d'une charte, garantissant l'objectivité nécessaire à la mise à disposition d'un espace qui est propriété du public et qu'aucun parti politique n'a le droit de s'approprier.

En raison du rôle plus ou moins marqué de ''faiseuse d'opinion'' que peut remplir une exposition du type précité, dont le caractère est manifestement politique, il est important que la parole soit offerte à celles et ceux qui partagent d'autres opinions politiques que la majorité en place.

Cela n'est plus le cas à Lausanne. L'arrogance affichée par la majorité actuelle va fort heureusement finir par lasser le citoyen, qui est aussi électeur et contribuable.

 

Les commentaires sont fermés.