12/11/2012

Soutien unanime de l’UDC Vaud aux agriculteurs suisses et vaudois

Conscient de l’importance d’une production alimentaire indigène au lieu d'une augmentation des importations, la Direction de l’UDC Vaud a mis sur pied le 10 novembre 2012 une réflexion au sein du parti. L’UDC a pris le temps de s’interroger sur l’avenir des paysans vaudois et de leur famille.

La question principale qui nous est posée est de savoir si nous devons accepter la Politique agricole 2014-2017 présentée par le conseiller fédéral Johann Schneider Ammann. Pour notre parti, il est important de mener une politique qui permettent d’augmenter le revenu agricole en mettant l'accent sur la production alimentaire nationale au lieu de faire des paysans sui

Les chambres fédérales étudient actuellement la nouvelle Politique agricole 2014-2017, le Parlement ainsi que la commission de la Chambre des cantons ont débattu de ce sujet qui sera prochainement traité par le Conseil des Etats. A ce stade, force est de constater que la stratégie présentée par le Conseil fédéral fragilise une fois de plus l'agriculture productrice, donc notre agriculture vaudoise. Une fois de plus l’UDC doit poursuivre avec énergie sa politique pour sauvegarder les bases de production qui permettre aux paysannes et paysans de maintenir, voire même augmenter le degré d'auto-approvisionnement actuel de la Suisse avec des denrées alimentaires saines produites près du marché.

Lors de ce séminaire, l’UDC Vaud a réaffirmer son engagement pour que :

  ·         le revenu agricole s’améliore au lieu d'être constamment affaibli.

 ·         la production de denrées alimentaires redevienne la première des tâches de l'agriculture.

 ·         les autorités suisses compétentes refusent, aujourd’hui comme demain, un accord de libre-échange agricole avec l'UE.

 ·         des mesures efficaces soient enfin être prises pour stopper la chute du prix du lait.

Aujourd’hui, les pressions sur l’agriculture de notre pays sont de plus en plus fortes. L’UDC s’engage sans réserve pour que les paysannes et paysans suisses ne soient pas simplement sacrifiés sur l'autel de l'OMC ou d'un accord de libre-échange avec la Chine. Notre parti doit aussi clairement s’opposer à toutes importations de denrées alimentaires qui sont produites dans des conditions interdites en Suisse.

En conclusion, l’UDC Vaud rejette la conception de la future politique agricole qui est pourtant d'une importance vitale pour la Suisse et pour notre canton. L’image du paysan jardinier du paysage suisse est certes bucolique et fait chaud au coeur, mais elle ne doit pas nous faire oublier l’importance de l’agriculture vivrière.

http://udc-vaud.ch/images/stories/events/resolution_agric...

 

08:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

oh que j'aime cette phrase le paysan suisse jardinier des paysage,etc
il était temps d'intervenir.mais le pire c'est de voir des jardiniers qui ne veulent plus tailler les haies ,par peur de déplaire à dame nature.On croyait avoir tout entendu mais heureusement 2012 commence peu à peu à ouvrir les yeux à certains perdus depuis 12 ans dans des nébuleuses dont ils feraient bien d'en sortir
Parceque c'est pas en taillant moins les haies qu'on sauvera l'Amazonie .Ceux prenant ce prétexte font sans doute partie du même lot d'endormis qui veulent diminuer leur ration d'eau journalière en croyant qu'en Afrique ils en auront plus.Mais de quelle école de vie viennent-ils donc?

Écrit par : lovsmeralda | 12/11/2012

Les paysans UDC sont des parasites de la société, ils ne servent à rien, produisent des biens de consommations de qualités médiocres dont personne ne veut, et tels des divas de bordels avalent tout les subsistes fédéraux.

Il est grand temps de remettre ces profiteurs-voleurs à leur place.

Les paysans suisses sont des parasites dispendieux et inutiles, de plus ces faschos votent UDC, un parti ultra-libéral… allez comprendre.

Les paysans suisses sont des parasites à éliminer.

Écrit par : Un Suisse, un vrai! | 13/11/2012

@un Suisse,un vrai heureusement il y a d'autres parasites bien plus dangereux à éliminer avant eux.
au fait un vrai Suisse à quoi le reconnait-on?

Écrit par : lovsmeralda | 14/11/2012

L'UDC est oujours là pour parler des dépense, du portemonnaie, etc..

Les milliards dépensé pour les paysans proviennent d'où ?

De plus je suis étonné de voir l'UDC qui se veut premier défenseur du libéralisme, promouvoir le protectionisme.
Le libéralisme au cas par cas ? En fonction de son électorat ?

Écrit par : roket | 14/11/2012

on sait le mot élimination favori du vocabulaire scientologue,les trolls sont-ils de retour?
Ceux ci savent dépenser l'argent du contribuable en premier

Écrit par : lovsmeralda | 14/11/2012

oups oubli,quelle est la mouvance sectaire qui utilise le plus le système de caméras surveillance pour controler la programmation mentale de ses futures victimes? l'église de Scientologie
excellente journée pour Vous Monsieur Voiblet

Écrit par : lovsmeralda | 14/11/2012

> Quelle agriculture voulez-vous ?
> Projet Vaud 2030
>
> Cet e-mail ne s'affiche pas
> correctement ?
> Affichez-le dans votre navigateur
> Université de Lausanne
> Quelle agriculture voulez-vous ?
> Une exposition virtuelle et un cours public de l'UNIL
> Vaud 2030
> Madame, Monsieur,
>
> Le futur de votre agriculture vous intéresse ? Venez visiter l’exposition virtuelle www.vaud2030.ch.
>
> Cette exposition fait suite à un projet de recherche réalisé à l’Université de Lausanne avec des partenaires du monde agricole (Agridea et Prométerre) et en collaboration avec le Canton de Vaud. Elle bénéficie du soutien de la fondation du 450ème pour l’UNIL. Vous pourrez y explorer le passé et le présent à travers des animations et des films. Vous pourrez aussi y voter pour le futur que vous souhaitez ou créer votre propre futur.
>
> Et si vous voulez en discuter, venez nous rejoindre lors du cours public de l'UNIL !
>
> Cours public UNIL
> 28 novembre 18h00
> Université de Lausanne (UNIL)
> Métro M1, Arrêt UNIL Sorge
> Bâtiment Amphimax, auditoire 351
>
> Avec:
>
> Monsieur Frédéric Brand, chef du Service de l'agriculture du canton de Vaud
> Madame Aline Clerc, responsable Agriculture, Environnement et Energie à la FRC
> Monsieur Fernand Cuche, ancien conseiller national, membre d'Uniterre
> Monsieur Francis Egger, responsable du Département économie, politique et relations internationales à l'Union suisse des paysans
> Madame Nelly Niwa, responsable du projet Vaud 2030 à l'UNIL
> Monsieur Jean Ruegg, doyen de la Faculté des géosciences et de l'environnement à l'UNIL
>
> Modération : Monsieur Christian Pidoux, Directeur de l'enseignement agricole vaudois Agrilogie Grange-Verney et Marcelin
>
> Avec nos meilleures salutations
> vaud2030@unil.ch

Écrit par : vaud2030 | 21/11/2012

Les commentaires sont fermés.