22/11/2012

Médias – l’impact des titres, le poids mots et la force des photos !

Chers électeurs, membres et sympathisants de l’UDC,

Si vous avez conservé les 30 derniers numéros de 24 Heures, je vous propose un petit concours avec à la clé une entrée aux Bains de Lavey. Si plusieurs personnes apportent les réponses correctes, je procèderai à un tirage au sort.

Et si vous ne possédez plus les trente derniers numéros, je suis persuadé qu’Edipresse les mettra volontiers à votre disposition.

Question 1 :

Prenez une feuille de papier, tracez trois colonnes, soit une pour le PS, une pour le PLR et une pour l’UDC. Maintenant consultez les 30 derniers numéros de 24 Heures. Tracer dans la colonne correspondante une coche chaque fois que vous pouvez attribuer la rubrique Réflexion à un représentant d’un parti politique que vous connaissez.

Si votre feuille n’est pas assez grande, inutile de laisser une place pour la colonne de l’UDC, vous ne l’utiliserez probablement pas !

Question 2 :

Maintenant, prenez la peine de consulter les articles politiques avec un œil critique. Utilisez une nouvelle feuille de papier et dessinez trois colonnes, l’une pour l’ensemble des partis politiques excepté l’UDC, l’autre pour l’UDC avec photo de ses représentants et la troisième pour des articles qui concernent l’UDC avec la photo d’un représentant d’un autre parti politique ! Consultez les 30 numéros de 24 Heures et chaque fois que vous tombez sur un article politique accompagné d’une photo, vous marquez une coche dans la case correspondante !

Si vous n’avez pas ou peu de coches dans la colonne UDC avec photo, surtout ne vous inquiétez pas.

Question 3 :

Prenez une troisième feuille de papier et dessinez une nouvelle fois deux colonnes. Une colonne pour les articles des partis politiques à l’exception de l’UDC et l’autre destinée à l’UDC. Vous regardez attentivement les titres des articles politiques des 30 derniers numéros et vous faites deux cases dans chaque colonne en inscrivant les titres qui positivent l’article dans une case et ceux qui dévalorisent l’article dans l’autre !

Surtout ne vous inquiétez pas si dans la collone des articles concernant l’UDC, vous n’utilisez pas la case ‘’les titres qui positivent…’’, c’est normal !

Vous pouvez renvoyer avec vos coordonnées vos trois feuilles et vos commentaires à l’adresse email : voiblet@udc.ch

Le gagnant recevra son prix le vendredi 13 janvier 2013, lors de l’accueil des 120 nouveaux membres qui ont rejoint l’UDC Vaud durant l’année 2012. Et n’oubliez pas de renouveler votre abonnement à 24 Heures !

Merci d’avoir participé à mon concours ! Si vous avez encore un peu de temps, prenez encore le temps d’une petite réflexion sur l’influence des médias !

Et pour vous remettre de ce petit traumatisme, lisez ‘’Edition Spécial’’ à télécharger sur http://www.udc.ch/documents/database/Flipbook/97/flipview...

 

12:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

Edipresse-Tamedia représente les intérêts du capitalisme international dominé par les USA, dont la Suisse est le relais européen. Leurs intérêts sont largement convergents avec ceux des syndicats trade-unionnistes. Une main d'oeuvre partout bien défendue (!?) sans contradictions nationales ou culturelles ou religieuses. Les travailleurs musulmans veulent manger halal, pas de problème, tout le monde mangera halal. Ils veulent que l'on fête les fêtes musulmanes, pas de problème, on va supprimer Noël et toutes les fêtes chrétiennes, cela tombe bien, presque tout le monde s'en fout.
Je caricature un peu, mais c'est dans l'esprit...
Alors vous, l'UDC, dans ce contexte, qu'espérez-vous dans cette presse ? Vous ne seriez pas un brin idéaliste, Voiblet ?

Écrit par : Géo | 22/11/2012

Remarquez, pour aller dans la rubrique "réflexion", il faut être capable d'en mener une vraie de réflexion non? C'est peut être pour cela que l'on n'y voit aucun UDC.
Pour les photos, je suis d'accord, c'est pas cool...peut être que si vous leur en envoyé plus souvent, ils feront un effort.
Sinon, ma foi, depuis quand trouvez vous des interventions de l'UDC positives?
C'est toujours "non" à ceci, "il faut rejeter cela", "l'insécurité nous empêche de vivre"...une intervention positive? Un truc pour dire une fois, "Ceci est une évolution positive".
Je suis sûr que cela vous rendrait un brin plus gai et donc plus souriant. Et si vous êtes plus souriant, peut être qu'ils mettront votre bobine dans le journal, qui sait...

Écrit par : lefredo | 22/11/2012

@lefredo on voit bien qu'en politique vous ne connaissez pas vraiment les membres UDC.Eux ne pipelettent pas toute la journée sur facebook.

Écrit par : lovsmeralda | 22/11/2012

L'engagement de la presse à gauche est un lieux commun. On aurait tort pourtant de ramener tout cela au simple mépris des propos tenus par des UDC. Il ne s'agit pas seulement des propos des élus, des communiqués de presse ou des programmes: ce sont les idées qui sont descendues en flammes, d'où qu'elles viennent. L'UDC est dans le collimateur simplement parce que ses propos gênent la nomenklatura élitiste qui règne sur les médias et distille son prêt-à-penser.

Essayez de laisser un commentaire réclamant un peu de recul au milieu de l'hystérie d'un article anti-nucléaire du Matin par exemple, sa durée de vie sera d'une demi-heure. Ce faisant, le public des abêti et privé d'un véritable débat d'idée, qui impliquerait pour exister que les idées contradictoires puissent être exposées...

J'aimerai tout de même bien avoir le résultat des statistiques compilées par M. Voiblet, juste pour en rire.

Le lien de la fin montre une jolie publication, en tous cas. Mais il est à craindre que, si le grand public se méfie de ce genre de journal perçu - à juste titre - comme politique, il se rabatte malheureusement sur d'autres publications "grand public" sans se rendre compte que leur vernis de respectabilité cache un engagement politique tout aussi marqué, avec en plus la marque de l'hypocrisie.

Écrit par : Stéphane Montabert | 22/11/2012

l'impact des mots,espérons que ceux prononcés hier soir dans l'émission consacrée à la scientologie ait fait tilt dans l'esprit des Romands ,poubelles et containers.comme si ce messge bien que diffus n'ait accompagné le reportage que dans le but d'une mise en garde pour les citoyens Romands
Et le mot expérience comme celle faite sur un nombre précis de personnes âgées et qui une fois le test réussi ont dû malgré elle aller là ou elles n'auraient jamais voulu aller.Quelle honte et quelle hypocrisie ,on sait d'ailleurs aussi qu'au sein de l'EPFL la scientologie aime à s'y infiltrer la curiosité des étudiants étant un merveilleux alibi pour les détourner de leur famille

Écrit par : lovsmeralda | 23/11/2012

enfant je ne faisais confiance qu'à l'Armé et pour causes les adultes mentaient pour s'autoprotéger des mouvances sectaires qui foisonnaient comme la peste et les cancrelats et maintenant je ne fais confiance plus qu'à L'Armée Suisse et Militaire et à l'UDC seul parti ou les brebis galeuses auront de la peine à s'infiltrer.Voilà ce qui arrive quand on ouvre nos portes grand comme le coeur des anciens suisses pour y accueillir presque tout et n'importe qui sous le couvert du mot fraternité.les loups a deux pattes et brebis galeuses on saisi l'importance de ce doux mot pour s'en servir mais à buts seulement financiers et non pour venir en aide aux plus pauvres

Écrit par : lovsmeralda | 23/11/2012

L'UDC est parfaitement consciente que la presse de gauche ne va pas lui faire de cadeau... en premier lieu 24 Heures dans le canton de Vaud, et donc l'idée du tout-ménage par le parti est une excellente chose, cela remet un peu l'église au milieu du village. Le problème est la concentration de la presse en Suisse et il ne reste peut-être plus que l'internet comme espace de liberté, les blogs comme celui-ci (mais jusqu'à quand, car hébergé par 24 Heures précisément), Commentaires.com ou LesObservateurs.ch pour avoir une autre opinion que la pensée unique gauchisante et abrutissante. Nul réel débat d'idées dans la presse quotidienne, et la presse dite de qualité, si tant est qu'elle existe, n'en finit pas d'agonir. Dommage.

Écrit par : Jean Aymar | 23/11/2012

@Jean Aymar
Ben si vous comptez sur "lesobservateurs.com" vous vous mettez le doigt dans l'oeil.
Dernière mise à jour datée du 16 octobre. Ca fait un peu long pour quelque chose de sérieux...
Ensuite vous me faites marrer. La plupart des journaux sont tenus par des grands groupes, qui n'ont rien de gauchiste. Mais bon, on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif.
Ils ne sont pas plus favorables à l'UDC, c'est un fait. De là à dire que la presse est unanimement de gauche, faut pas pousser. De la gauche de l'UDC ok, mais ce n'est pas la gauche ça.
Quant aux délirs élitiste de Montabert, on connait la rengaine, mais elle n'a malheureusement rien de réel.
N'a qu'à voir les "combats" économiques de ses comparses d'outre sarine, quand une rente de situation est possible, au frais de la confédération, ce sont les premiers à se battre.

Écrit par : lefredo | 23/11/2012

"La plupart des journaux sont tenus par des grands groupes, qui n'ont rien de gauchiste"
Mais leurs intérêts sont convergents dans la lutte contre la nationalité avec les socialos. Les partis socialistes et leurs courroies de transmissions, les syndicats, sont presqu'intégralement en mains étrangères ou suisses de papier mais non de culture. Les troupeaux de syndicalistes italiennes anti-suisses à la Salerno, Ada Marra e tutti frutti ne militent que pour venger lo Pappa e la Mamma humiliés par les méchants Suisses au temps des saisonniers et de Mattmark. Ces pauvres femmes n'ont absolument rien d'autre dans la tête...
C'est exactement ce que veulent des partis comme l'UMPS helvétique, les radicaux, pour mener à bien leur politique d’ilot américain en Europe socialiste. Presque partout en Suisse, les cadres des entreprises suisses sont la crème de l'Europe, les Français en Romandie, les Allemands en Ostschweiz, qui fuient la bureaucratie débile franco-allemande...
Alors on amuse les petits Suisses bas du plafond qui se croient progressistes en votant rose-vert. La lutte contre la soi-disant xénophobie ne sert qu'à couvrir le fait de l'invasion étrangère par le haut. Tout le monde sait que les banques suisses ne sont pas trop suisses. On attend de ces journalistes si portés sur la démocratie qu'ils nous disent une fois en quelles mains elles sont. Par exemple et au hasard, bien sûr...

Écrit par : Géo | 23/11/2012

renouveller son abonnement soit à 24 heures ou un autre canard lu déjà par nos arrières grands parents quelle excellente idée.Cependant la dictature des déchets imposant désormais aux particuliers de courir les déchetteries pour y jeter leurs journaux qui avant étaient récoltés par les écoles, ce voeux devient irréalisable
Hélas trois fois hélas ,c'est jugé trop dangereux désormais pour ces chères têtes blondes,quel monde leur prépare-t'on tandis que les anciens abonnés et sans internet resteront murés chez eux comme des momies.Ensuite qu'on ne vienne plus nous parler de progrès ,dans celui de la déconnologie, là le doute n'est plus de mise

Écrit par : lovsmeralda | 28/11/2012

Les commentaires sont fermés.