01/12/2012

Coup de gueule : l’UDC Vaud se fâche contre la gauche !

Après avoir organisé des fuites erronées à répétition, en relation avec les entreprises au bénéfice d’exonérations fiscales durant la campagne électorale de mars 2012, le parti socialiste vaudois s’attaque désormais aux différents rapports qui relèvent que le canton n’a pas commis d’erreurs dans la gestion de ces différents dossiers.

A la lecture des articles de 24 Heures et du Temps de ce jour, l’UDC dénonce avec vigueur la nouvelle instrumentalisation des institutions vaudoises pour les besoins de la propagande du parti socialiste. En effet, après avoir péjoré l’image de la place économique vaudoise par la diffusion d’informations sans fondements concernant les exonérations fiscales accordées par le canton de Vaud, dont le CREA vient pourtant de relever les incidences très positives, ce parti s’attaque maintenant au rapport du Contrôle cantonal des finances. Les socialistes vaudois n’hésitent plus à se servir des commissions cantonales, ainsi que du rapport confidentiel précité, pour gagner à leur cause les électeurs en vue de la prochaine votation sur leur initiative fédérale contre les exonérations fiscales.

A entendre les hauts cris dans les médias de certains élus socialistes, ignorant la confidentialité des travaux de la commission de gestion sur le rapport du Contrôle cantonal des finances concernant les exonérations fiscales, l’UDC dit aujourd’hui toute son inquiétude devant une pareille instrumentalisation de la politique vaudoise pour les besoins électoraux du parti socialiste.

En effet, ce rapport du Contrôle cantonal des finances, ainsi donné en pâture aux médias, n’est en principe pas porté à la connaissance du Parlement cantonal, il n’est pas public. Pourtant le parti socialiste n’hésite pas à utiliser ce rapport avec la volonté de forger l’opinion publique vaudoise contre les exonérations fiscales. Cette démarche se fait clairement avec l’assentiment de la majorité de gauche du Conseil d’Etat et avec l’appui de certains médias de plus en plus à la solde de la majorité du pouvoir exécutif de ce canton. Qui ne dit mot, consent !

Alors que le Conseil d’Etat a rappelé que le Contrôle cantonal des finances n’a trouvé aucun élément contraire à la Législation au niveau de l’engagement du Canton dans la fiscalité des entreprises bénéficiant d’exonérations fiscales, les socialistes dénoncent de sévères manquements, qu’ils sont dans l’impossibilité matérielle de justifier.

Dans cette nouvelle attaque contre les finances publiques vaudoises, et de fait donc contre les contribuables qui par leurs impôts financent, à titre d’exemple, la santé publique et le tissu social vaudois, le parti socialiste parle d’un nombre de manquements «vertigineux». Il insiste encore pour relever la soi-disant «légèreté avec laquelle ce dossier a été géré dans le passé» et il dit observer que le CCF se limite à constater le respect des lois et directives, ce qui n’est «guère étonnant pour une époque où les règles étaient aussi larges et les délégations de compétence légion».

Avec cette nouvelle liste de fausses accusations, les socialistes mettent donc une nouvelle fois en péril la fiscalité vaudoise. Il est important de rappeler que dans notre canton les entreprises au bénéfice des exonérations fiscales, tout comme les personnes imposées sur la base d’un forfait fiscal, ont très largement contribué à l’assainissement de nos finances.

En effet, les 1'400 personnes qui n’ont pas de revenus en Suisse et qui sont donc taxées à la dépense ont payé plus de 1,7 milliards de francs d’impôts ces dix dernières années. Il faut aussi se rappeler à titre d’exemple que la masse salariale fiscalisée des sociétés exonérées en 2009 est supérieure à 700 millions de francs. Nous rappelons donc au parti socialiste que ces contributions n’ont pas été négligeables dans l’assainissement des finances publiques vaudoises et le financement des charges des nombreuses prestations sociales offertes par notre canton.

L’UDC invite clairement les élus du parti socialiste, membres du Gouvernement vaudois en tête, à réfléchir sur les conséquences d’une destruction systématique des outils qui ont fait le succès des finances vaudoises depuis le début des années 2000. Le parti socialiste doit clairement cesser ses attaques contre la fiscalité vaudoise ou alors réfléchir à une réduction drastique des prestations offertes actuellement aux Vaudoises et aux Vaudois avec l’argent de contribuables tant décriés par les socialistes.

 

06:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (16)

Commentaires

Bravo ,enfin! d'autres cantons sont concernés et l'électorat commence de plus en plus à voir clair dans le jeu des semeurs de peurs datant de l'antéchrist

Écrit par : lovsmeralda | 01/12/2012

Monsieur Voiblet,

De toute évidence vous souffrez du syndrome du larbin.

Chez un individu, le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent.

Écrit par : Un Suisse | 03/12/2012

@ Un Suisse "parmi d'autres..."
Un larbin peut-être, mais un larbin qui réfléchit ! Sans impôts pas social,c'est pourtant très simple comme équation ! Un Suisse devrait comprendre cela, qu'il soit larbin ou pas...
Faites donc un petit effort et je suis certain que vous y ariverai aussi :)
Et si toutefois vous n'y arrivez pas alors surtout n'oubliez pas de participer à la prochaine assemblée du parti socialiste !

Écrit par : Claude-Alain Voiblet | 03/12/2012

@Un Suisse ,on est tous le larbin de quelquechose ou quelqu'un beaucoup de citoyens sont larbins de leur propre peur . Dans notre canton on est tous devenus larbins des socialistes fondamentalistes et autres puritanistes
Vous même sans vous en rendre compte êtes le larbin d'un ordinateur/rire

Écrit par : lovsmeralda | 03/12/2012

@ Voiblet

Vous appelez cela réfléchir, moi je l'appelle s'aplatir.

Je ne fais pas de politique, par contre je ne supporte pas les "larbins" qui s'en prennent systématiquement au plus démunis; chômeurs, demandeurs d'asile, handicapés, Roms... et qui par contre polissent avec frénésie les pompes de n'importe quels individus friqués.

Banquiers véreux, trafiquants de drogue, patrons voyous, décideurs-marchants de chair humaine, du moment que ceux-ci, après avoir négocié leur argent bien mal acquis, viennent nous verser une aumône ; vous vous aplatissez avec condescendance devant vos Nouveaux Maîtres, alors que cet argent aurait pu servir, dans leurs pays, à la construction d’hôpitaux, d’écoles.

Victor Hugo avait écrit :
"Ouvrez une école, vous fermerez une prison".
Pour cela cet argent, via l’impôt, doit être utilisé pour le plus grand bien de toutes et de tous, dans les pays d’où bien malhonnêtement il s’est échappé.

Écrit par : Un Suisse | 03/12/2012

@un Suisse admettez tout de même que l'UDC est bien moins dangereux que la Scientologie.Dans cette église on compte les larbins par millions d'unités n'ayant rien à envier a certains vaccins

Écrit par : lovsmeralda | 04/12/2012

@ lovsmeralda

Très intéressant ce lien que vous faites entre l'UDC et la Scientologie.

Regardons leurs points communs:
Même culte du Chef.
Même besoin de ce poser constamment en victimes
Même larbins incompétents et serviles à la solde du gourou milliardaire.
(Mörgeli - Maurer - Perrin - Rickli - Voiblet...)
Même certitude de détenir la vérité.
Même haine des plus démunis, des étrangers, des gauchistes, des chômeurs, des homos.
Même façon de considérer comme traîtres à leurs causes tout ceux qui ne pensent pas comme eux.
Même façon de baser sur la provocation toutes leurs manifestations.
Même façon de trainer dans la boue les personnes qui osent les quitter.
(Madame Widmer Schlumpf)

Étonnant n'est-il pas!

Écrit par : Un Suisse | 04/12/2012

@Un Suisse,nous ne sommes pas de la même génération,la nôtre avaient besoin de chefs et nous les respections.Jamais n'avons émis une critique à leur égard ,la hiérarchie était inscrite dans nos gène celle qui nous a permi d'avancer ,de nous marier et tenir bon dans la vie de tous les jours sans remettre toujours les mêmes problèmes sur le métier.On agissait et on vivait tout en réfléchissant.On était polyvalents dans de nombreuses fonctions et sans avoir fait de très hautes études
Avez vous seulement une fois discuté avec ces gens que vous avez nommé? sans doute pas .La haine est véhiculée par les médias surtout et les commentaires qui sont d'origines très souvent frontalières. et même de lycéens encore au biberon
Quand à Monsieur Blocher il a fait la même chose que d'autres grands entrepreneurs Suisses de la construction encore dans nos coeur,il a engagé des gens qui sont venus chez nous pour survivre.Personne n'a obligé personne
Avez vous seulement discuter avec les anciens saisonniers ceux-là pour la plupart n'ont jamais voulu rentrer chez eux pourquoi a votre avis?
Quand au sytème larbin tellement à la mode qui a lancé ce modèle hérité du temps des camps de concentration ou on triait les gens ? Les Verts et les Socialistes pas l'UDC

Écrit par : lovsmeralda | 05/12/2012

@Un Suisse,je me permets de rajouter ceci de notre temps on avait affaire à des humains vivants et non des chefs zombies erzats d'humains qui ne savent que pianoter sur un ordinateur dont les nombreux courriels évanouis dans la nature détruiront peu à peu le bon fonctionnement d'un monde qui se voudrait relationnel!POur preuve beaucoup d'humains ne savent même plus écrire d'une manière intelligible autre que du copié-collé et croire à tout ce qui est dit ou écrit par les médias surtout depuis l'arrivée du numérique ou les traductions sont très souvent fausses , autant écouter Radio Citrique blog de la Tribune de Genève

Écrit par : lovsmeralda | 05/12/2012

À Lovsmeralda,

Vous dites: "... Beaucoup d'humains ne savent même plus écrire d'une manière intelligible" Vous avez parfaitement raison!... ça c'est vrai de chez vrai!

Ci-dessus, j'ai même vu quelqu'un qui se mélange les pinceaux en écrivant ersatz. J'ai également^remarqué quelqu'un qui parle d'une Radio difficile à capter. En tout cas en HF c'est HS!
Après Radion Acidule, voici Radio Citrique.
Celui ou celle qui a parlé de cette Radio voulait peut-être écrire Six-Triques. Il s'agirait alors probablement d'une station radio utilisant des triques pour faire entrer les idées UDC dans la tête des auditeurs? Les superbes idées que nous sommes en mesure de lire sur certains des commentaires précédents, telles que:

- La nostalgie d'une génération qui a besoin de chefs
- Les chefs doivent être respectés. (Quoi qu'ils fassent?)
- La hiérarchie inscrite dans les gènes.

À ce demander si il s'agit toujours de la Suisse ou si ce n'est pas "Le meilleur des Mondes" d'Aldous Huxley.

PS: Il est évident que ce n'est que parce qu'il est trop occupé que Monsieur Voiblet, Député, Conseiller communal, vice-président UDC Suisse et président UDC Vaud, n'a pas fait la mise au point qui s'imposait suite aux élucubrations écrites dan une partie des commentaires.

Écrit par : Baptiste Kapp | 05/12/2012

Baptiste Kapp,par erzatz employé j'entends des humains qui ne sont plus que des zombies grâce à Internet .Pour ceux qui ont vécu plus de 60 ans entourés d'humains pas toujours commodes soit mais bien vivants excusez moi mais ce monde d'internautes est un monde à part et qui ne convient pas à tout le monde
Quand à Radio Citrique j'aime ces trublions qui rappelle le fameux Hara Kiri des années 60.
Un monde de zombies pourquoi? ces humains sont aussi changeants d'humeur que la météo et sans le virtuel sont incapables de tenir une longue conversation.Vous savez très bien que l'ordinateur donne facilité à l'écriture et qu'on peut lui faire dire ce qu'on veut surtout de nos jour ou l'humain parle ou écrit très souvent sans réfléchir.Sans doute est-ce le solde du new âge des années 70
J'en profite d'ailleurs pour remercier Messieurs Blocher et Luscher pour tenir tête à ces jeunes comme Monsieur Maheim qui si on l'écoutait nous vendrait vite fait à des pays communistes.On ne quitte pas le communisme ,celui -ci reste inscrit dans les gènes il suffit de savoir l'engouement pour le nazime des jeunes de l'Allemagne de l'Est.Que ces jeunes qui aiment Sex friends et ces communautés débiles et sectaires style new âge 1990 aillent vivre en Corée ,qu'ils aillent apprécier la liberté d'expression qui règne chez nous avant de jeter demain dans la gueule du loup les plus jeunes d'aujourd'hui.
A force de discours stériles de la part de nombreux jeunes on prend le poul du parti UDC et qu'y trouvent on de plus en plus ?des veuves,voilà le résultat du Socialisme actuel basé sur des relents communistes ni plus ni moins
Nos rues sont vide,plus de rires d'enfants,les gens souffrent de plus en plus de ne pouvoir partir en vacance alors la Crise déployée grâce aux Sociocommunistes de notre pays qui eux sont très souvent en vacances excusez du peu ,il faut arrêter de prendre le bon peuple Suisse pour ce qu'il en reste du moins pour un peuple de moutons et ploucs par dessus le marché

Écrit par : lovsmeralda | 06/12/2012

@B. Kapp et un suisse
Cela ne sert pas à grand chose de tenter un échange avec Lovsmeralda.
Elle part très dans un délire mystique pour M. Blocher et ses propos perdent tout sens après au mieux 5 mots.

Mais merci de m'avoir fait remarquer que M. Voiblet est un véritable professionnel dans son domaine. C'est amusant de voir un tel monsieur, dont le parti s'attaque très systématiquement au fonctionnaire, se trouver dans une situation professionnelle qui est probablement plus stable et moins productive que ce qu'ils reprochent à longueur d'année aux fonctionnaires.

Écrit par : lefredo | 07/12/2012

@lefredo et @ Batiste Kapp,
Vous avez une perception tout à faire extraordinaire de la stabilité professionnelle! A vous croire, les mandats politiques sont garants d'une stabilité professionnelle. Détrompez-vous !
Mais, il est vrai qu'il faut encore s'entendre sur le type de mandats ! Nuls doutes par exemple que les mandats de Municipaux lausannois socialistes, ou le parachutte doré de M. de Haller, socialiste à la tête des médecins suisses (800'000 francs) sont de simples gouttelettes d'eau dans le verre salarial d'un socialiste bobo...
A part cela, j'ai en dehors de mes mandats une activité professionnelle !

Écrit par : Claude-Alain Voiblet | 07/12/2012

@lefredo,tant que je ne rejoins pas la paranoia collective concernant les attaques contre Messieurs Blocher ou Maurer,j'estime être encore en mesure de savoir si ce que j'écris à encore un sens ou non!Apprenez à lire entre les lignes et vous comprendrez mieux/rire hé oui un UDC ne se laisse pas aussi facilement désarçonner!

Écrit par : lovsmeralda | 07/12/2012

Monsieur Claude-Alain Voiblet,
Monsieur le Député,
Monsieur le Secrétaire général (du Groupe UDC au Grand-Conseil)***
Monsieur le Conseiller communal,
Monsieur le vice-président (UDC Suisse)
Monsieur le Président (UDC Vaud)
Caporal, (armée suisse)***

Où avez-vous lu que j'imaginais que vous n'étiez pas uniquement un milicien? Et pourquoi dites-vous que je prétends que vos mandats politiques seraient garants de stabilité professionnelle.
Mais, puisque vous amenez le sujet, parlons-en!

Je suis persuadé que ce n'est pas la stabilité professionnelle que vous recherchez, mais une solide stabilité financière. Vous êtes à l'affût d'un poste d'exécutif. Ce n'est qu'en attendant que vous pratiquez votre activité professionnelle "alimentaire" actuel. je n'ai écrit que vous deviez être surchargé... La mauvaise lecture de mon premier commentaire tend à le prouver. Isn'it?

Vous recherchez donc un exécutif qui ne soit pas de milice!... Conseiller d'État, par exemple... Cela, même si le premier essai n'était pas été le bon.
Un exécutif avec une "rente" qui tombera régulièrement. Réglée comme papier à musique , réélu ou non.
... Ce qui n'est pas une spécificité UDC, je vous l'accorde très volontier!
Ni les Socialis'es, ni les Verts ne sont en reste sur des coups de ce type là! D'ailleurs, aucun parti n'a intérêt à "limer les salaires" des élus puisqu'ils en ponctionnent une partie pour alimenter leurs propres caisses.
Et vos exemples sociali'ses ne font que confirmer ce que je dénonce depuis fort longtemps!
De plus, en ce qui concerne le PSS, vous avez oublié les cas d'école qu'ont été un certain Jean-Noël Ray et son népotisme, ainsi qu'un certain Conseiller fédéral, prénommé Moritz, qui, pour finir sa carrière au sein d'un important Conseil d'administration, n'a pas lésiné sur les moyens pour s'y faire admettre.

Mais attention! En cherchant un peu, je suis persuadé trouvé des exemples du même genre dans votre parti également!

J-Cl. Bouille alias Baptiste Kapp alias Père Siffleur

*** Remarque: Je me suis permis d'ajouter ces deux titres de milicien à ceux que vous communiquez vous-même sur votre blog.

Écrit par : Baptiste Kapp | 07/12/2012

J-Cl. Bouille alias Baptiste Kapp alias Père Siffleur alias Zorro.

Écrit par : Géo | 07/12/2012

Les commentaires sont fermés.