26/03/2013

L'élection du Conseil fédéral par le peuple et la base du PS !

Dans le secret de l’isoloir, les électeurs socialistes pourraient bien soutenir l’initiative de l’UDC pour l’élection du Conseil fédéral par le peuple.

Les choses semblaient être entendues et les décisions prises, suite à l’assemblée des délégués du parti socialiste suisse, pour un rejet massif de l’initiative de l’UDC en faveur de l’élection du Conseil fédéral par le peuple. Cependant ce samedi, la proposition du Comité directeur du parti socialiste vaudois de soutenir l’initiative de l’UDC, puis le vote serré des délégués de ce même parti contre cette initiative, laissent clairement entendre que dans le strict secret de l’isoloir, les électeurs socialistes pourraient clairement apporter leur soutien à l’initiative de l’UDC.

A entendre les faibles arguments des socialistes romands qui s’expriment contre l’initiative de l’UDC et par contraste les propos fermes sortant de la bouche d’un autre socialiste, Pierre-Yves Maillard, Président du Conseil d’Etat vaudois, en faveur de notre initiative, il y a fort à parier que bon nombre d’électeurs de gauche vont soutenir l’initiative de l’UDC qui demande l’élection du Conseil fédéral par le peuple, tout en garantissant deux représentants aux régions latines !

Le Président du Conseil d’Etat vaudois a affirmé de manière directe que l’initiative de l’UDC demandait tout simplement l’élection du gouvernement fédéral par le peuple. Toujours selon M. Maillard, ‘’…c’est la bataille pour la démocratisation des autorités qui a permis d’obtenir l’élection des municipalités, des syndics et des conseillers d’Etat vaudois par le peuple. Ces élus ne sont pas devenus pour autant de dangereux leaders qui veulent en finir avec la démocratie’’. Il n’y a donc aucune raison objective de rejeter cette initiative sous prétexte que le texte porte la signature de l’UDC.

Donc aujourd’hui, si le parti socialiste ne peut pas souffrir à l’idée d’apporter directement son soutien à cette initiative qui porte le sceau de l’UDC, il semble que de nombreux élus de gauche approuveront, sous le couvert de l’anonymat, cette même initiative le 9 juin prochain.

En conclusion, l’UDC rappelle que son initiative tient en priorité à faire confiance au peuple en lui permettant d’élire le Conseil fédéral comme dans c’est le cas dans tous les cantons qui élisent à satisfaction les conseillers d’Etat, les conseillers aux Etats et les conseillers nationaux. Cette pratique démocratique a fait ses preuves. Il n’y a dès lors plus de raison que les citoyennes et les citoyens ne se prononcent pas également à l’échelon suprême, à savoir l’élection du Conseil fédéral.

Commentaires

@Monsieur Voiblet,désolée de vous contrer mais vous allez ouvrir la boite de Pandore en vous associant à cette idée purement idéologique et socialiste.Ou comment on l'a vu dans d'autres domaines accepter l'intrusion de moutons noirs et enragés qui une fois nommés par la gauche et d'autres mouvances feront basculer notre pays vers la droite la plus extrêmiste celle connue et tellement réprouvée encore après le conflit de 39 -45 qui provoqua de nombreuses peurs au sein d'une certains partie de la population suisse dont les vieux enfants du jour se souviennent.Faut pas trop jouer avec le feu,il semble malheureusement que ce soit devenu une sacro sainte habitude en Suisse
On sait que le printemps occasionne de nombreux réveils de vieux rêves endomis mais tout de même,rire
belle fêtes de Paques pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 27/03/2013

En d'autres termes, votre projet est de faire en sorte que les conseillers fédéraux romands soient tous socialistes ? Regardez la composition du conseil des Etats. Est-ce que vous vous rendez compte que les Vaudois sont représentés par la Savary et par Luc Recordon, le plus gauchiste des députés au Conseil national en son temps : faire de la coopération technique en Somalie pour lutter contre les pirates (!), assumer la police des airs en Suisse avec tout sauf des chasseurs (Gripen, cf blog de Pascal Kümmerling) ?

Écrit par : Géo | 02/04/2013

sur Politblog on lit que l'UDC est contre ,qui est qui et qui dit quoi?Avant d'élire le gouvernement il faudrait qu'au niveau communal tout fonctionne aux petits oignons on en est extrêmement loin !
Aussi demander au peuple d'élire le gouvernement en n'ayant aucun intéret pour ce qui le touche de près c'est faire preuve de mauvaise foi et de sa part et de ceux qui sont incapables de gérer des communes sinon en confiant la gestion de celles-ci à des entreprises comme Vitos,Tridel etc C'est tellement facile de dire c'est a faute à Berne et les nouveaux élus sans doute des gauchistes conduiront notre économie au fond du trou!On sent déjà les socialistes applaudir d'avance!

Écrit par : lovsmeralda | 03/04/2013

Le Conseil Communal Lausannois (législatif) est élu par le peuple. Le Président ou la Présidente du dit Conseil est élu par ses pairs pour une année. Actuellement, pour 2013, c'est Madame Janine RESPLENDINO qui a été élue.

Selon le "À propos" de son blog, c'est toujours Monsieur C.-A. VOIBLET qui est encore et toujours Président!
Ici, la démocratie n'a plus sa place... C'est (virtuellement) Monsieur Voiblet qui reste en place. Pouvoir se targuer d'une présidence, ça fait toujours très chic sur un CV.
Et puis, mettre les choses à jour -surtout si c'est à leur désavantage- n'a jamais été le point fort des politiciens, quel que soit leur bord.

PS: Le "quel que soit leur bord" est vraiment important!
Sinon je serais encore taxé d'"apolitique de gauche malhonnête" par Sieur S. Montabert, fabuleux Président de l'UDC Renens et politicien d'envergure qui sévit également sur ce site, mais quelque peu frileux lorsqu'on lui rentre dans les plumes.

Écrit par : Baptiste Kapp | 05/04/2013

Les commentaires sont fermés.