08/08/2013

Renoncer à certains défis pour en relever d’autres…

 Renoncer à certains défis pour en relever d’autres n’est pas toujours une démarche facile lorsqu’on vit ardemment la politique au quotidien, mais les choix parfois s’imposent.

 

«Me fixer des priorités en fonction de mes disponibilités, de mes capacités, de mes ressources personnelles et de ma qualité de vie», c’est sur la base de cette réflexion que j’ai pris la décision de me retirer de la présidence de l’UDC Vaud.

 

Voici quatre mois, notre parti a pris l’engagement courageux de lancer sa première initiative cantonale. Ce défi était à haut risque et les craintes de ne pas réussir dans cette aventure politique étaient présentes en moi. Mais j’y croyais dur comme fer et je souhaitais relever ce dernier défi à la tête de l’UDC Vaud avant de remettre la présidence de notre parti. Grâce à l’engagement extraordinaire de nombreux membres et sympathisants UDC, nous avons gagné notre pari en récoltant les 15'500 paraphes, près de 3'000 de plus que nécessaire.   

 

Aujourd’hui, mes nombreux engagements, notamment sur le plan suisse, ne me permettent plus d’assumer de front tous mes engagements à la fois d’élu et de responsable de section. Je me retire donc de la présidence de l’UDC Vaud.

 

En effet, après bientôt dix ans passés au service de l’UDC Vaud,  tout d’abord comme secrétaire général, puis comme président, j’ai décidé de me retirer de sa gouvernance pour préserver une qualité de vie suffisante me permettant d’accomplir efficacement ma charge de vice-président de l’UDC Suisse ainsi que celles d’élu cantonal et communal.

 

Que de bons moments vécus lors de ces dix dernières années avec les résultats positifs des élections communales de 2006 et de 2011, l’augmentation importante du nombre de nos élus au Grand Conseil, tant en 2007 qu’en 2012, ainsi que la croissance de notre électorat lors des élections fédérales de 2007 et 2011.

 

A cela s’ajoutent les très nombreux et riches contacts humains lors de la création des sections urbaines ainsi que lors de manifestations, telles que le 90ème anniversaire du parti vaudois, la fondue géante à Château d’Oex ou encore les innombrables soirées passées auprès de nos sections lors d’assemblées ou de manifestations. Que de bons souvenirs pour lesquels je tiens particulièrement à vous remercier, Chers amis.

 

Aujourd’hui, de nouveaux défis se présentent que je me réjouis de relever avec la passion que vous me connaissez, mais toujours au service de l’UDC, et il est donc nécessaire de laisser de nouvelles forces s’engager à la tête de l’UDC Vaud, des hommes et des femmes qui apporteront des idées nouvelles permettant à notre section de poursuivre avec succès sa croissance en terre vaudoise.

 

En réaffirmant mon attachement à l’UDC Vaud, j’entends bien poursuivre mes engagements en faveur de la politique vaudoise comme conseiller communal lausannois et comme député.

 

Ce choix est mûrement réfléchi et si je reste très ancré en terre vaudois de par mes fonctions d’élu, je me sens prêt à m’ouvrir de nouvelles perspectives et donc à relever de nouveaux défis tant politiques que professionnels. Mais sachez, Chers Amis de l’UDC Vaud, que ma porte vous reste largement ouverte. Merci !

21:30 Publié dans Politique | Tags : udc, udc vaud | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Tu es un grand président, tu as mené l'UDC Vaud au succès et ton départ est un véritable choc mais tu as raison il est parfois important de faire des choix. Tu as des mandats d'élus importants ainsi que l'UDC Suisse. Mais à l'UDC Vaud rien ne sera plus pareil. Tes compétences, ton respect des autres, ton ouverture d'esprit, ton talent politique, ton honnêteté intellectuelle sont des valeurs qui ne se croisent pas à chaque coin de rue. J'ai eu la chance de partager un enthousiasme et de bénéficier de ta confiance. Pour tout ce que tu es merci et que l'avenir que tu as choisi t'apporte satisfaction et bonheur.

Écrit par : Dany Schaer | 09/08/2013

Monsieur Voiblet,vous mieux que quiconque êtes à même de prendre les bonnes dispositions qui s'imposent à votre esprit et sans écouter les chants des sirènes souvent mal apprivoisées pour mieux empêcher d'avancer dans sa propre existence et nul besoin d'être politicien pour connaitre ce genre d'expérience .Alors bonne chance dans la continuité de votre vie familiale et politique

Écrit par : lovsmeralda | 11/08/2013

L'UDC Vaud est orpheline de son meilleur président, son meilleur secrétaire général, son meilleur candidat, et d'un fin stratège.

Je regrette ta décision Claude-Alain, tout en parvenant parfaitement à la comprendre. Tu t'es dépensé sans compter et avec une énergie, une force de conviction et une inventivité qui suscitent un profond respect. A titre personnel, je ne saurais trop te remercier de tout ce que tu m'as, de tout ce que tu nous a, appris.

La barre est placée haut pour ton successeur!

Écrit par : Stéphane Montabert | 11/08/2013

Les commentaires sont fermés.