13/08/2013

Primauté du droit suisse, démocratie directe et respect du peuple.

Notre pays est régi par une Constitution fédérale qui est l’œuvre d’un législateur. En ce qui nous concerne, ce législateur est le peuple et les cantons. En effet, toute modification de notre Constitution fédérale est rendue possible uniquement par l’acceptation d’une majorité de votants et d’une majorité de cantons.

Inutile de préciser que dans notre pays la démocratie directe a largement fait ses preuves lors des années passées. En sera-t-il toujours ainsi, permettez-moi d’émettre de sérieux doutes !

Ces dernières années bon nombre de nos politiciens suisses essayent de contourner le peuple et ses choix politiques, en faisant référence au droit supérieur. En effet, alors même que nos pouvoirs politiques et judiciaires sont sous le contrôle du peuple, il leur est désormais possible de faire référence aux décisions de tribunaux européens pour neutraliser, sans aucune vergogne, les décisions du peuple.

Nous autres Suisses devrions nous rappeler que dans les pays voisins, le peuple n’a pas son mot à dire, et cela pour bon nombre de lois. De plus, il n’est souvent pas de la partie lorsqu’il s’agit de nommer les organes judiciaires. Dans ces pays, le peuple se retrouve pieds et poings liés par des politiques tout puissants. Est-ce cela que nous souhaitons à l’avenir pour notre pays ? La réponse est clairement NON !

Et pourtant, nous assistons depuis de longues années à l’éviction du droit suisse au profit du droit international. Cette évolution négative a pour effet dans notre système politique de faire disparaître le législateur démocratiquement défini par notre Constitution en faveur de juges de l’Union européenne.

Désormais la Suisse est muselée et elle n’est plus à même de modifier sa législation sans s’en référer au droit international. Ce droit étranger agit comme une jauge rigide qui fixe de manière restrictive la sphère de compétences du peuple dans notre législation fédérale.

L’interdiction des minarets ou le renvoi des étrangers criminels, approuvés par une majorité du peuple et de cantons, sont deux objets politiques qui n’ont pas survécu en passant sous le joug du droit international. Aujourd’hui, lors du traitement de ces deux dossiers, le Conseil fédéral cherche à se soustraire de la volonté du peuple en prétextant ce fameux droit supérieur. Toutefois leur démarche, ces élus trahissent le peuple suisse et notre système démocratique.

Cela doit changer, l’UDC s’y engage !

Commentaires

@Monsieur Voiblet votre article rejoins le ras le bol général. Quand on voit le ramdam régnant dans divers pays de l'UE, dire aux gens faut courir au tribunal international n'est guère encourageant. On comprend certaines réponses au sujet de conflits entre voisins et pourquoi certains préférent prendre une arme pour les régler sachant le nombre de cas qui doivent être être en attente. Au finish c'est encore le simple ouvrier qui paie les pots cassés .Ne nous étonnons pas de l'agressivité en augmentation,un peuple qui se sait abandonner ne peut que réagir par la violence
Je ne sais pas si l'UDC gagnera la partie mais il est bon de montrer les dents à notre gouvernement surtout de nos jours ou rares sont les hommes prêts à contrer les éternels empêcheurs de bien vivre. Ils ont la partie facile surtout ou les Helvètes sont minoritaires ou âgés
Et qu'on cesse de rabâcher aux gens faut prendre Internet ,le malaise devant le vide des réponses suite à des questions essentielles demeurant aussi absentes n'encourage surtout pas à croire davantage au Père Noel.Faut pas rêver non plus!
toute belle soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 13/08/2013

je ne sais pas si c'est l'effet Monsieur Perrin mais en tous cas notre canton semble ressusciter de ses limbes et enfin des hommes Suisse savent se retourner pour montrer qu'en Romandie on est connu pour notre bonté mais à ne pas confondre avec stupidité
Est-ce l'effet UDC, si oui en ce cas merci!

Écrit par : lovsmeralda | 14/08/2013

Et encore remonter au front! Mais on a pas le choix. Il faut que les citoyens de ce pays se rendent compte que nous sommes à l'ultime limite.
La mondialisation déploie de plus en plus ses effets pervers et quand un clan de "dirigeants" dit que "les référendums sont des mécanismes destructeurs" (cf. Circus Politicus)il faut vraiment avoir peur de ce qui se prépare en coulisse. Nous sommes un cas unique au milieu de l'Europe et nous devons nous battre pour résister et perdurer malgré les pressions extérieures. "Quiconque cherche à nous donner mauvaise conscience poursuit des buts politiques" Ueli Maurer Discours du 1er août 2013

Écrit par : Corélande | 15/08/2013

Cher Monsieur Voiblet continuez, je vous prie à vous battre de toutes vos forces en Suisse Romande pour le bien de vos compatriotes.

Vous êtes un type formidable.

Bien à vous, Monsieur.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 16/08/2013

Pour confirmer les propos de lovsmeralda, en Valais c'est la même chose depuis l'élection d'Oskar Freysinger. Il ne lui a pas fallu beaucoup de temps pour mettre en place un "stop and go" pour les gens du voyage. Comme par hasard l'été bien entamé, aucun problème et tous le monde est content de ce calme revenu. Mais ce qui compte le plus c'est que les gens s'aperçoivent qu'un Magistrat UDC fait ce qu'il dit. J-C. Mermoud sur Vaud était un bon exemple, depuis sa disparition c'est la pagaille au pays de la "liberté est partie". Alors Vaud qui m'a vu naître....réveille-toi!
M. Voiblet courage et force pour tout ce que vous faites et ferez encore.
Nous apportons notre contribution inconditionnelle à notre niveau.

Écrit par : Corélande | 16/08/2013

@ Corélande

Merci beaucoup pour votre commentaire au sujet d'Oskar Freysinger.
Nous apprenons tous les jours, que l'UDC est bien capable et a au sein du parti, des gens très compétents.

L'UDC a vraiment de beaux jours devant lui.

Bon fin de semaine aux lecteurs de ce blog.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 16/08/2013

Monsieur Voiblet, on sait maintenant ou le bât blesse surtout en Romandie.Il n'est nul beoin d'aller chercher très loin! il suffit juste de lire les noms des gens nommés dans certaines communes pour se rendre compte qu'en fait il y a peu de gens vraiment nés dans notre pays.
Je pense qu'inconsciemment ils veulent redorer le blason de leurs ancêtres venus travailler chez nous en essayant d'appliquer ce qu'ils ne peuvent plus dans leur propre pays d'origine car considérés comme étrangers
Vous parlez d'une démocratie ou ce sont les habitants du pays eux mêmes des citoyens Suisses et de longue date qui doivent ramper.C'est pas juste dirait Caliméro et il aurait bien raison.
Qu'on accorde l'accueil à des réfugiés soit mais en leur faisant remarquer qu'ils sont nos invités pas nos dirigeants ou qu'ils n'ont pas à instruire des gens paumés par des litanies venues de régions illettrées comme en Afrique ou les attouchements sexuels sont considérés comme normaux dans certaines peuplades qui font prendre femme à de naifs Suisses pour encore mieux compliquer la vie a leur propre famille et compliquer la tâche aux autorités
tout bon dimanche pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 18/08/2013

C'est la Grande Séance de masturbation de groupe à l'UDC, chacun fait plaisir à son voisin...

Maintenant revenez sur terre, les masques sont tombés et après les pornographes, les homos refoulés, les escrocs, les voleurs, les dépressifs, les burn outés, les alcooliques, les tyrans UDC ont tombés les masques...

Cela commence par la Chaux-de-Fonds où l'on ne peut qu'admirer la réactivité et les prises de décisions rapides des 4 du conseil communal une fois le problème cerné. Tout un département en liesse parce qu'on les a enfin écouté et sanctionné le petit dictateur!

En Valais les langues commencent aussi à se délier et je pense que d'ici à quelques mois le catalogue non exhaustif des incompétences de ces élus UDC va paraître au grand jour, un grand coup de balai en perspective.

Écrit par : Das Kapital | 21/08/2013

oh les minets(nettes) être terrifiés parce qu'il faut chanter en rang. Une pauvre secrétaire si mal dans sa peau qu'elle ne peut "encaisser" une phrase qu'une femme entend des centaines de fois dans sa vie....!
Par ailleurs il faut faire attention à la médisance, car elle peut vite devenir de la diffamation, das kapital....kappich!
Juste pour redire, mais alors que les Jurassiens se purinent pour se protéger, dans son canton O.Freysinger a pris la mesure qui s'imposait.....et Dieu qu'il fait bon vivre en Valais depuis que 56'913(historique) Votants ont mis en place un Conseiller d'Etat......à la hauteur et qui sait prendre les mesures adéquates pour répondre aux demandes des citoyens valaisans.

Écrit par : Corélande | 21/08/2013

Selon la Corélande la secrétaire doit fermer sa sale gueule de secrétaire quand l'envoyé de Dieu l'insulte. Par contre elle (la Corélande) ne supporte pas les propos de Das Kapital.

Je suis persuadé que la Corélande ferait plutôt un esclandre si on lui adressait la même sorte des propos, exception faite évidemment si les propos venaient d'un UDC, dans ce cas elle trouverait cela comme étant un compliment (surtout que les "règles" de madame doivent être un très lointain souvenir).

Pas vrai la Corélande?

Écrit par : Machin | 21/08/2013

Bonjour,
je tiens à vous rappeler le respect qui est exigé dans léa tenue des blogs, soit les textes ainsi que les commentaires. Merci pour ce débat musclé, mais je vous prie également de garder en mémoire le respect nécessaire au fonctionnement de la démarche.

Écrit par : Claude-Alain Voiblet | 21/08/2013

Ahahahah...Kappich! Tout souvenir ne laisse pas que des traces réjouissantes! Au passage vous êtes bien né....de ça!
Il fut un temps ou Corélande allait au bureau dos nu et assumait, que certains messieurs posent la main sur sa peau douce, sans chercher le mal partout. C'était vraiment un autre temps, et bien contente d'avoir pu vivre cette époque saine et dans laquelle nous assumions nos attitudes sans pleurnicher ni mettre la faute sur les autres.
Sorry M. Voiblet, j'arrête-là!

Écrit par : Corélande | 21/08/2013

Oui oui. Mais pas tout le monde est Corélande, si vous voyez ce que je veux dire..

Écrit par : Machin | 21/08/2013

Les commentaires sont fermés.