20/05/2014

Appel de la presse romande au départ du ministre de la défense ! Et moi qui croyais que Mmes Leuthardt et Sommaruga étaient toujours au Conseil fédéral ?

Les votations fédérales passent, les décisions du peuple tombent, les partis politiques ont bien évidemment toujours tous gagné, même quand le peuple refuse leur initiative à plus de 75% et la presse se perd dans les méandres de la politique partisane faisant souvent fi de toute  objectivité !

Presque à l’unisson, parfois même sans aucun sous-entendu, les médias romands aidés en cela par certains acteurs politiques horripilés par l’UDC, demandent aujourd’hui la démission du conseiller fédéral Ueli Maurer.

Au regard des votations passées son seul tort est de porter les couleurs de l’UDC.

 Le cuisant échec de Mme Leuthard sur l’augmentation de la vignette autoroutière à 100 francs a-t-il été oublié ? Et que dire des conseillers fédéraux qui ont porté la votation contre l’immigration de masse le 9 février dernier. A ce beau tableau, il faut aussi associer M. Berset, ce dernier n’a-t-il pas réussi l’année dernière à perdre la votation sur l’article constitutionnel pour la famille ?

Je ne minimise pas la portée de la votation contre l’achat du Gripen. Ce résultat porte surtout un grave préjudice à notre économie et à la sécurité de notre pays. Mais avant de rejeter l’entière responsabilité sur Ueli Maurer, il faudrait aussi se souvenir que c’est lui, l’automne dernier, qui a gagné la votation contre la suppression de l’obligation de servir. Cette votation était tout aussi importante, si ce n’est plus, pour l’avenir de notre sécurité et de notre armée.

Ces dernières heures, le président du PDC Suisse n’a eu de cesse de reporter la responsabilité de l’échec sur les épaules d’Ueli Maurer en prétextant également que les Romands se sont vengés du résultat du vote du 9 février contre l’immigration de masse. Permettez-moi de rétorquer à M. Darbelley et ses amis PDC que l’attitude  de son parti, abandonnant une campagne qu’il devait mener, n’a pas contribué à améliorer les chances du Gripen.

Aujourd’hui, la responsabilité de ce résultat négatif est collective. C’est celui des partis de droite, mais également celui de ces parlementaires et de ces militaires qui se sont déclarés grands spécialistes en avions de combat. Cette cacophonie générale entre les différents acteurs finalement favorables à l’achat du Gripen a largement contribué à désécuriser les électeurs favorables au maintien d’une armée crédible disposant de forces aériennes adaptées aux besoins de notre pays.

En fin de compte, le résumé de ces dernière heures concernant les attaques contre Ueli Maurer peut se résumer ainsi : A nous la victoire, à lui la défaite !

 

Commentaires

Darbellay et ses copains de parti sont une honte pour notre pays et un risque majeur pour notre sécurité future.
La Giroud..ette qu'il est devient néfaste et totalement contre-productive pour notre pays et ça dans son canton ça commence à se savoir!

Il était déjà là pour le coup de Jarnac contre M. Blocher, il est à nouveau là pour mettre les bâtons dans les roues à M. Maurer....Mais quand va-t-on comprendre que ce type et ses sous-frifres PDC et quelques wagons PLR (de mêmes ambitions) sont des plaies et un grand danger pour le peuple suisse.

Couchepin avait dit un jour peu de temps avant sa sortie: "Un jour la Suisse se réveillera et elle sera dans l'UE". Les comploteurs en action sont ceux précités, peut-être sous les ordres du retraité d'ailleurs. Comme les scorpions ils marchent de travers mais ils veulent arriver sur la rive d'en face, coûte que coûte et rien à faire du peuple suisse et ses initiatives.

Écrit par : Corélande | 21/05/2014

J'adhère pleinement à votre appréciation de la situation, Monsieur Voiblet.

Que le projet d'acquisition d'un avion de combat pour remplacer nos 54 Tiger obsolètes n'ait pas été géré, et cela dès le départ (2008), de manière optimable par le chef du DDPS est une chose. Mais lui attribuer toute la responsabilité de la débâcle tient d'une mauvaise foi crasse !

La décision du PDC Suisse d'abandonner le navire en pleine traversée ne peut être comprise autrement qu’une manoeuvre de bas étage pour s'attaque une fois de plus au chef du DDPS et à son parti. Ce n’est d'ailleurs pas la première fois que Christophe Darbellay s’improvise tacticien, insouciant des conséquences au plan stratégique de sa manoeuvre menée au seul plan tactique.
L'attitude du capitaine du "Costa Concordia" abandonnant son navire et ses passagers a au moins l'excuse de la trouille et de la panique !

Et que dire de l'attitude du PDC vaudois durant cette campagne ?! Pas plus glorieux qu'au niveau suisse ! Placer son congrès une semaine et demi avant la votation pour dire "oui au Gripen" en catimini, longtemps après que les membres de son groupe au Grand conseil vaudois aient voté "non" et que cette consigne de voter "non au Gripen" ait été communiquée à l'ensemble des citoyennes et des citoyens vaudois au travers du matériel de vote tient, en restant poli, de la désinvolture... Dit plus crûment : d'une totale hypocrisie !

La théorie dit qu’on ne fait pas de la politique avec des bons sentiments, mais avec des actes efficaces. Elle dit aussi qu’une fois les moyens déterminés pour atteindre cette fin, tous sont bons, du moment qu’ils servent l’intérêt supérieur de l’État. A l’évidence, pour le PDC, la défense de notre pays ne compte pas au nombre des éléments qui composent l’intérêt supérieur de l’État.

François M. Monney
Secrétaire général du PBD Vaud
Co-responsable du Comité vaudois "Oui au Gripen"

Écrit par : François M. Monney | 22/05/2014

Il est clair que le PDC ne perd jamais rien vu qu'ils ne porte jamais rien à bout de bras. Ils se contentent de faire l'arbitre de 8ème division, laissant toujours les portes de sortie grandes ouvertes. Nous l'avons vu dans la votation sur l'initiative marche blanche, le parti se rangeant du côté des pro pédophiles mais Darbellay soutenant l'initiative.
La devise du PDC: ni pour ni contre, bien au contraire. Du moment que cela ne mouille pas.

Écrit par : John von Walt | 22/05/2014

Avec les commentaires ci-dessus, je peux dire que tout est pratiquement dit. Je suis pour ma part tout simplement estomaquee

Écrit par : Staubli Lucie | 22/05/2014

Je voudrais juste dire combien j'apprécie les commentaires de Corelande. Et je serai très honorer de pouvoir lui transmettre mon appréciation personnellement par un e-mail: yves1@mail.austria.com. Merci.

Écrit par : Yves | 22/05/2014

Il faut le garder! Il a fait un incroyable travail! pour ceux qui étaient contre l'avion. Et comme il a réussi à déplacer le débat sur pour ou contre l'armée, cela veut aussi dire que les Suisses ont voté contre l'armée.

Écrit par : Arnaud Delacours | 22/05/2014

Les commentaires sont fermés.