17/03/2015

Ces votes du peuple qui dérangent tant nos élus !

Refuser la construction de minarets, de renvoyer les criminels étrangers ou de limiter l’immigration, sont autant de décisions politiques, soutenues par le peuple et les cantons, qui imposeraient à nos gouvernants de changer leur politique ! Pour autant le Conseil fédéral et les chambres fédérales ne veulent pas de ces décisions incontestables du souverain !

Au lieu de renvoyer 18000 criminels étrangers par année, nos autorités renvoient péniblement 500 personnes ; au lieu de limiter l’immigration de masse, elles mettent en place les conditions pour un nouveau vote du peuple permettant de changer cette décision ! Ce n’est pas ce que nous attendons de représentants du peuple mais nous exigeons d’eux qu’ils respectent la démocratie directe et les décisions du souverain.

Comment nos élus peuvent-ils d’un revers de main balayer ces décisions ? En invoquant la Cour européenne des droits de l’homme, le droit étranger et les juges étrangers ! Cela n’est plus acceptable pour notre pays qui, rappelons-le, est un Etat indépendant et souverain. La sauvegarde de l'indépendance du pays est une mission de notre Etat, un pays est vraiment indépendant lorsqu’il fixe lui-même ses propres règles.

La Suisse va signer avec l’UE un accord qui vise à reprendre de manière dynamique - donc automatique - le droit UE par notre pays. Cet accord nous contraindra à reprendre le droit étranger et à accepter des juges étrangers en restreignant l'autodétermination et la démocratie directe.

Il diminuera notre indépendance en donnant la priorité au droit international sur notre Constitution permettant ainsi de ne plus appliquer les décisions du peuple !

Pour contraindre nos gouvernants à s’exécuter devant les décisions du souverain, l’UDC a lancé une initiative «Le droit suisse au lieu de juges étrangers» car il est temps que les décisions du peuple soient respectées par ses représentants !

Commentaires

Vous avez parfaitement raison de lancer cette initiative et j'espère très sincèrement que le peuple sera assez lucide et courageux - vu les menaces que ne manquent pas de lancer les partisans de la soumission à l'Empire...- pour l'accepter. Il y a toutefois un autre aspect du problème qu'il ne faut pas négliger : l'ennemi intérieur, qui a semble-t-il réussi à occuper un grand nombre de positions dans le 3ème pouvoir, celui qui est non-élu, tyrannique un peu par définition et quasi-incontrôlé, le judiciaire. Les Allemands ont une cour constitutionnelle, ce que nos ancêtres dans leur grande sagesse ont toujours refusé. Voilà cette cour allemande qui impose aux Länder l'acceptation du port du voile pour les enseignantes, contre l'avis de 80% du peuple...
Les partis suisses ennemis de la Suisse n'ont pas de cour constitutionnelle, ils ont la CEDH. Mais ils occupent déjà le 3ème pouvoir ici...

Écrit par : Géo | 17/03/2015

Bien joué Israël! La preuve d'une presse mensongère, tout comme les sondeurs de pacotilles qui veulent manipulés les électeurs. Chez nous c'est pas mieux et ils faut vraiment se révolter contre cela, avec nos VOTES!

Il est temps de ne plus se laisser faire, les petits bouts de démocratie qu'il nous reste doivent être renforcés, envers et contre tous!

Nos libertés et souverainetés sont en jeux!

Écrit par : Corélande | 18/03/2015

"La sauvegarde de l'indépendance du pays est une mission de notre Etat, un pays est vraiment indépendant lorsqu'il fixe lui-même ses propres règles."
rejoint la pensée d'Edmond Kaiser selon qui la Suisse "de par sa neutralité peut être un pur diamant parmi les nations"!

Écrit par : Myriam | 23/03/2015

Les commentaires sont fermés.