20/09/2013

Vous avez dit : Courriers des lecteurs - tribune libre !

Mon engagement politique m’invite au quotidien à jeter une œil avisé au paysage médiatique romand. Vice-président de l’UDC Suisse, il ne se passe pas un jour sans que je puisse rendre compte de l’asservissement de nombreux médias au vent politique anti-UDC !

A chaque fois que nous mettons le doigt sur les importantes dérives écrites ou verbales qui sont jetées à la tête des auditeurs ou des lecteurs nous réagissons, ce qui conduit inlassablement à la même réponse : Vous avez raison, mais…

S’ensuit une liste de phrases creuses visant à excuser les auteurs des affirmations sans fondements lâchées plus ou moins volontairement contre notre parti !

Si je prends le temps d’exprimer publiquement mon sentiment avec cet écrit, c’est pour dénoncer un nouveau modèle de dénigrement - savamment orchestré ! - contre notre parti ces dernières semaines avec la bienveillance de médias consentants !

En effet, à mon grand étonnement, ces derniers temps le courrier des lecteurs ouvre ses colonnes à de jeunes « analystes politiciens sortants des structures d’accueil socialistes ». Ces enfants qui n’ont parfois pas encore dix ans s’expriment habilement en jouant sur les sentiments, parfois mieux que certains acteurs politiques chevronnés, pour dénoncer l’engagement politique de l’UDC. Rien que cela !

Un enfant vient de s’exprimer pour dénoncer l’UDC et sa politique migratoire. Après avoir exprimé ses craintes de perdre certains de ses camarades étrangers suite aux initiatives de l’UDC sur l’expulsion – qui ne concernent d’ailleurs que les criminels – ou sur la perte de sa baby-sitter serbe, ce petit politicien nous rappelle certaines affiches de l’UDC qui lui faisaient peur, tel que celle de « l’homme avec une cigarette et un pistolet ».

Après de longues recherches, j’ai difficilement retrouvé la trace d’affiches, publiées au début des années 2000 qui ne correspondaient que peu à l’affiche décrite, alors même qu'à l'époque ce jeune homme n’était pas encore né. Peut-être s’agissait-il de l’affiche pour combattre l'initiative contre les armes, alors dans ce cas nous ne parlons pas d'une affiche venant de l'UDC. Une chose est sûre, ses parents ont une très bonne mémoire et surtout une haine viscérale contre l’UDC et ses électeurs !

Personnellement j’appelle ce type de procédé de l’instrumentalisation d’enfants par leurs parents avec la bienveillance d’une certaine presse. Pour le reste à vous de juger…

 

20/09/2011

Ne pose pas une affiche qui veut à Lausanne, surtout pas l'UDC !

En arpentant la campagne vaudoise ces derniers jours, j'ai observé la présence des affiches sauvages de M. Olivier Français. Même si ce dernier est un ami politique qui défend les idées bourgeoises aux chambres fédérales, je ne peux m'empêcher d'écrire ces quelques mots ! Il voudra cependant bien m'en excuser.

En effet, lors des élections communales de mars 2011, mon parti l'UDC a posé neuf affiches sur des candélabres en zone foraine de Lausanne à quelques mètres de distance. Ces affiches étaient correctement posées, elles contrevenaient cependant à un règlement communal, mais elles faisaient surtout très mal aux yeux de nos adversaires politiques présents au sein des autorités exécutives de la Ville de Lausanne. C'est donc en grande pompe que les services de la voirie de M. Olivier Français ont retiré les affiches de l'UDC en facturant plus de 800 francs de frais à notre parti. A noter que l'UDC a fait la démonstration devant la presse médusée que le temps nécessaire pour retirer ces neuf affiches représentait moins d'un quart d'heure. Faites un calcul ! Avec un tel tarif horaire, il est difficile de croire que la Ville de Lausanne se trouve dans les chiffres rouges.

Au final, l'UDC a payé cette facture. Cependant, notre parti s'étonne de constater que M. Olivier Français n'hésite pas à poser des affiches sauvages à son effigie dans tout le canton de Vaud. Nous invitons les communes qui souhaitent retirer les affiches de M. Français de ne surtout pas oublier d'appliquer les tarifs des services de ce dernier. Cela pourrait soulager les finances de beaucoup de localités vaudoises !

Encore un petit mot avant de conclure ; les personnes attentives à l'affichage commercial au cœur de Lausanne auront probablement constaté que tous les espaces publicitaires très visibles portent la tête de M. Français. Mais je tiens immédiatement à vous rassurer : il ne s'agit que d'une simple coïncidence...

Encore un détail M. Français, n'oubliez pas de faire retirer votre affiche illégale à Montblesson sur le territoire de la commune de Lausanne, mais un petit conseil surtout ne demandez pas à vos services de faire ce travail, cela pourrait vous coûter très cher !