30/07/2013

Quelques raisons pour refuser l’initiative contre la sécurité de notre pays.

Lors de la votation populaire du 22 septembre 2013, nous devrons nous prononcer sur l’abrogation du service militaire obligatoire dans notre pays. Le Groupe pour une Suisse sans armée, émanant des rangs de la gauche, souhaite simplement abolir cette obligation en laissant entendre qu’un service de milice volontaire serait tout aussi efficace pour garantir la sécurité de notre pays et de sa population.

Ne nous laissons pas tromper par de faux arguments. En effet, la milice volontaire est une illusion qui nécessiterait d’importantes incitations financières tout en diminuant à l’avenir la qualité des prestations, donc notre sécurité. Une milice volontaire ne veut pas dire la mise en œuvre d’une armée de professionnels, loin s’en faut.

Un pays qui n’est plus en mesure de garantir sa sécurité en cas de crise, de catastrophes ou de conflits ne peut pas maintenir la qualité de vie et la liberté de sa population. Pourtant, c’est dans cette direction que se dirigerait la Suisse en cas d’acceptation de la suppression de l’obligation de servir.

Cette initiative tend aussi à détruire notre système institutionnel qui compte sur la participation active et l’engagement de l’ensemble des citoyens à la sécurité et à la prospérité de notre Pays.

Nous devons donc clairement refuser un système diminuant la sécurité, tout en augmentant à terme nos impôts. Opposons-nous avec vigueur au démantèlement de la cohésion nationale et votons clairement NON le 22 septembre 2103.